Le Lavaur FC taille patron

Le Lavaur FC taille patron

Entre une équipe de Lavaur installée dans son fauteuil de leader depuis deux journées et une formation de Fonsorbes invaincue depuis le début de championnat, on s’attendait à une rencontre enlevée. Le premier quart d’heure donnait le ton : le milieu de terrain des Haut-Garonnais, emmené par le capitaine Justin, combinait entre les lignes des Vauréens pour trouver aux avant-postes Djobo et Nouar. Mais la tentative de Djobo (15e) de près était repoussée par Boussaguet. Passé ce premier round d’observation, les coéquipiers de Jérôme Hergault haussaient le rythme et prenaient le pouvoir au milieu de terrain.

Après plusieurs tentatives avortées, les Tarnais trouvaient l’ouverture à la demi-heure de jeu : Escrivan débordait sur son aile droite, adressait un centre à Toto à l’entrée de la surface qui crucifiait Cot d’un tir à ras de terre. (1-0, 33e). Portés par cet avantage, les joueurs de Lavaur maintennaient la pression sur le but adverse : Hergault, Diallo et Vignau à la récupération, Escrivan et Toto dans les couloirs donnaient le tournis à l’arrière-garde de Fonsorbes.

Lavaur satisfait de sa copie

Soumah en défense centrale sauvait in extrémis plusieurs situations chaudes mais ne pouvait rien sur le second but vauréen inscrit par Escrivan après un cafouillage dans la surface (2-0, 55e). Passé l’heure de jeu, le match devenait plus haché et rythmé par de nombreuses fautes. Seul éclair dans cette fin de partie : Benos concédait un penalty après avoir fauché Justin qui avait après avoir bien combiné avec Nouar.

Malheureusement pour les banlieusards toulousains, le capitaine voyait son tir détourné avec autorité par Boussaguet. « On est frustré car il y avait de quoi faire un résultat, mais notre première mi-temps n’a pas été bonne. On les a davantage mis en difficulté ensuite mais cela n’a pas suffi », commentait Jean Justin.

Dans les rangs vauréens, on se félicitait de la copie rendue par son équipe. « On n’a pas pris de but, sur le plan technique et tactique on a fait un match sérieux face à une équipe qui n’a pas montré son vrai visage », témoignait le coach vauréen. Dès le week-end prochain, les Tarnais auront l’occasion de se mesurer à un autre prétendant, Soues Cigognes, 2e de cette poule D de R2.